SEW

< --- >

< --- >

Programme d’avril 2017
LA GRANDE BATTLE D’ARCHITECTURE
le vendredi 1er avril 2017

9h  > 18h /  Rendez-vous à La Manufacture des Tabacs / Gratuit

C’est quoi ?
Un sujet dévoilé au denier moment, des architectes, des étudiants en architecture, des habitants motivés, créatifs, inspirés et c’est parti ! Pendant toute une journée, par équipes coaches par un architecte, les idées vont fuser, les vues se croiser, les dessins s’esquisser et les maquettes prendre forme pour produire un « précipité » d’architecture. Après présentation des différentes propositions, le jury décernera les prix et les récompenses à l’heure de l’apéro.

Avec qui ?
4 à 5 équipes composées d’architectes, d’étudiants en architecture, d’habitants... 1 dizaine de personnes par équipe. 1 binôme animateur/rapporteur, 1 jury réduit (modèle des télécrochets) composé de 4 à 5 personnes (architectes, plasticiens, élus...)

Pourquoi ?
Pour sensibiliser le grand public à l’architecture et au processus de création architecturale. Pour interpeler sur des sujets de société. Pour susciter le débat et les échanges sur des questions d’urbanisme, de patrimoine et de cadre de vie. Pour « dédramatiser » les enjeux liés à la transition énergétique...

Déroulement
9h00
Accueil café, rappel des règles du jeu et du déroulement de la journée

9h30
Distribution du « paquetage » (pique-nique et matériel), composition des équipes, désignation du binôme animateur/rapporteur

10h00
Le sujet (scénarisation à partir d’un petit film), réponse aux questions

10h30
Les groupes travaillent

12h30
Buffet froid (possibilité de travailler en mangeant)

17h00
Jury. Chaque groupe défend son parti-pris sur le mode d’un concours d’éloquence

19h00
Remise des prix et verre de l’amitié


Inscrivez-vous directement auprès du CAUE du Finistère :
contact@caue-finistere.fr
02 98 98 69 15

After Movie de Panoramas#19


Compte-Rendu des rencontres professionnelles / Panoramas#19

Le 25 mars 2016 à Morlaix, lors du 19ème festival Panoramas, le SE/cW et le Collectif des festivals engagés pour le développement durable et solidaire en Bretagne, organisaient une après-midi de rencontres professionnelles.

A l’heure de la réforme de la loi NOTRe, les collectivités locales doivent s’approprier la compétence culturelle et l’organiser sur leur territoire.
De leur côté,  les porteurs de projets culturels composent un maillage pluridisciplinaire, parfois épars, et souhaitent faire reconnaître leurs impacts dans l’attractivité des territoires et les dynamiques locales, qu’ils soient artistiques, sociaux, économiques ou écologiques.

Un des enjeux, qui serait alors de s’appuyer sur les dynamiques existantes pour répondre aux besoins du territoire de demain, nous conduit à interroger les processus et les méthodes pour y arriver.

- Comment construire les politiques culturelles locales en s’appuyant sur toutes ses parties prenantes ?

- En quoi l’anticipation et l’organisation de la compétence culturelle est-elle audacieuse et nécessaire ?

Avec :
Jean-Luc Fichet – Président de Morlaix Communauté
Jean-Paul Vermot – Conseiller départemental du Finistère
Françoise Raoult – Vice-présidente à la culture de Morlaix Communauté
Sylvie Pflieger – économiste spécialisée dans le  secteur culturel, Université Paris Descartes
Marie Chapelain –  chargée de mission « création et émergence » à la Ville de Nantes
Thierry Seguin – Directeur du Théâtre de l’Entresort
Modération : Olivier Clech – Rédacteur en chef du Télégramme, directeur de la chaîne Tébéo


Le Compte-rendu de ces rencontres est disponible ici

Cours Publics : Pour une histoire sonore des arts


Les sons, bruits, voix, souffles, mélodies, peuplent nos vies et passent le plus souvent inaperçus, comme si nous vivions baignés et entourés de sonorités que nous ne sommes pas formés à percevoir. En effet, notre mode d’appréhension du monde dans sa diversité esthétique, sociale et politique semble essentiellement se structurer autour d’images et de représentations symboliques où les sons demeurent au second plan. Ce cycle de conférences entend remettre l’écoute au premier plan en envisageant une histoire sonore des arts.

Nous souhaitons mettre au jour ces « présences sonores » au sein d’un parcours allant du cinéma à la musique en passant par le théâtre, la danse ou encore l’art contemporain. Ces conférences doivent non seulement permettre d’envisager une histoire sonore propre à chaque art, mais également constituer un entrainement à l’écoute par l’attention portée aux matières sonores qui peuplent les différents types de créations qu’il s’agisse de films, de performances, de spectacles, de pièces ou de concerts.

Tanguy Bizien,
Responsable scientifique

Principe
Ces cours publics constituent l’acte fondateur de la recherche au sein de la plateforme culturelle SE/cW.
Regroupant trois structures ayant pour spécialité la musique, le théâtre, et le cinéma. Chacune de ces spécificités nous a amené à définir trois pôles interdépendants, l’idée étant de créer des dynamiques de recherche et de création où les disciplines se nourrissent les unes les autres en s’interpénétrant : l’espace, l’écran et le plateau.
Le fonctionnement
Pour suivre ces cours il n’a pas d’âge requis, ni de titres ou de niveaux demandés, pas d’inscriptions ni de contrôle des connaissances, pas d’examens, ni de diplômes délivrés. Le cours est dispensé sur une séance de deux heures au cinéma de la Salamandre. Il est suivi, le dimanche suivant, d’une programmation cinématographique proposer par l’intervenant en rapport avec son cours.
Chaque séance est indépendante, chaque intervenant définit lui-même ses problématiques, étant entendu que « le son » en lien avec l’espace, l’écran ou le plateau constitue un thème aux entrées multiples.

Ces cours doivent donc nous permettre de circonscrire un champ de recherche en lien avec un lieu de création et de diffusion, le SEW, tout en permettant à des étudiants ainsi qu’à un public plus large de découvrir un pan inaperçu de l’histoire des arts. Il s’agit également d’inviter chercheurs, théoriciens et praticiens à découvrir une plateforme culturelle en devenir.

Tarifs
3,5 euros le cours public
5 euros la séance de cinéma le dimanche suivant

Renseignements
SE/cW
6 rue haute
29 600 Morlaix

Tél : 02 98 63 89 10


Cours Publics # 4 : « Les deux naissances des musiques électroniques »


19h > mardi 15 mars / Cours Publics # 4
Cinéma La Salamandre
Les musiques électroniques sont nées deux fois. Une première fois dans les clubs newyorkais, au début des années 1970. Une seconde fois quand les DJs se mirent à produire eux-mêmes leurs morceaux et à les éditer sur des labels qu’ils avaient fondé. Cette musique était destinée aux clubs mais elle s’adapta très vite à la forme du disque. Au point qu’il ne lui faudra que quelques années, à peine une décennie, pour se détacher du club. Ces nouvelles musiques électroniques n’étaient plus jouées à l’intention de foules de danseurs, elles étaient écrites sur des machines et gravées sur des cd. Cette différence  est-elle si fondamentale qu’elle en a l’air ? Coupe-t-elle l’histoire de ces musiques en deux moments distincts : le club et le disque ? C’est cette question que j’aimerais poser.  Une manière de raconter autrement cette aventure musicale.

15h > dimanche 20 mars / Autour du cours des projections de films
Cinéma La Salamandre
Sound of Noise / Ola Simonsson (2010 - 110')
SOS, les Zlops attaquent  / René Borg (1967 - épisode 1 - 3’33)
Caprice en couleurs / Norman McLaren (1949 - 7’47)

--------------------------------------------------- 

Tarifs
3,5 euros le cours public
5 euros la séance de cinéma le dimanche suivant

Renseignements
SE/cW
6 rue haute
29 600 Morlaix

Tél : 02 98 63 89 10



Histoire des arts : le dernier cours public, demain


Cours#4 que les musiques électroniques



Cours Publics # 3 : Les compositions sonores au théâtre – XIXè-XXIè siècle


19h > mardi 2 février / Cours Publics # 3
Cinéma La Salamandre
La fin du XIXè siècle voit s’affirmer la mise en scène comme un art et le metteur en scène comme point de vue unifiant l’œuvre scénique, en même temps que se développent les techniques d’amplification et de reproduction du son. Exploitant ces avancées, les metteurs en scène assignent au son, qui fait désormais l’objet de recherches et d’expérimentations, de nouvelles fonctions dans la représentation. Ainsi, l’articulation entre voix, musique et bruitage se complexifie, tandis que l’ensemble de l’espace sonore du théâtre – qui se caractérise par l’articulation de deux espaces acoustiques : celui de la scène et celui de la salle – est exploré. Notre présentation visera à présenter et décrire quelques-unes des fonctions assignées au son au théâtre par les grands noms de la mise en scène du XXè siècle.

15h > dimanche 7 février / Autour du cours des projections de films
Cinéma La Salamandre
Pina / Wim Wender (Allemagne - 2011 - 103 minutes)

--------------------------------------------------- 

Tarifs
3,5 euros le cours public
5 euros la séance de cinéma le dimanche suivant

Renseignements
SE/cW
6 rue haute
29 600 Morlaix

Tél : 02 98 63 89 10